Les huiles essentielles les plus utilisées pour les plats sucrés

Considérés en tant qu’ essences et non en tant que huiles comme leurs noms indiquent littéralement, les huiles essentielles ont été connues pour leur aptitude à nettoyer et à désinfecter les recoins de la maison. De plus, ces produits ont des propriétés thérapeutiques par leur arômes et les principes actifs concentrés les composant. Autant pour les aliments salés que les préparations sucrées, l’utilisation des huiles essentielles est possible. Petit aperçu sur les plats sucrés avec les huiles essentielles, les avantages et les mises en garde.

En plats sucrés, quels sont les huiles essentielles les plus utilisées ?

Pour les plats sucrés comme les confitures, on peut utiliser l’huile essentielle de bergamote ou certains agrumes. Pour les compotes tel que la compote de butternut (potiron), l’huile essentielle de gingembre est conseillée. Quant aux salades de fruits, on peut les adoucir avec l’utilisation d’huile essentielle de rose, ou les rafraichir par l’huile essentielle de menthe poivrée. Pour parfumer les gâteaux, beaucoup de choix sont disponibles à savoir : les huiles essentielles d’écorces de cannelle, les huiles essentielles d’agrume, de la lavande dite officinale, de verveine, ainsi que l’huile essentielle de girofle qui entre dans la préparation de pain d’épices. Enfin, la plus connu de toutes, utilisée fréquemment dans la préparation de gâteaux, pour parfumer des glaces ou bien d’autres aliments, c’est l’extrait de vanille.

L’utilisation des huiles essentielles dans les plats sucrés présente-t-elle des avantages ?

Cuisiner des plats sucrés avec huiles essentielles apporte de nombreux avantages. Leurs arômes peuvent aider la cuisinière à réduire la quantité de sucre dans la préparation car ces derniers ont des molécules appelées « parfum gourmand ». De plus, on utilise l’huile essentielle dans la cuisine à une en dose infime ce qui fera de votre flacon une ressource durable : il faut glisser un cure dent dans le flacon, puis  le retirer et diluer le peu de produit obtenu à une solution visqueuse; cette solution de dilution peut être du miel ou un sirop.

Les mises en garde dans l’utilisation des huiles essentielles dans la cuisine

En premier lieu, on recommande l’utilisation de l’huile essentielle à basse température ou à froid, dans une préparation qui sera bien mélangée au blender : il ne faut pas l’ajouter dans une préparation qui va l’altérer à haute température. Par ailleurs, il faut éviter d’essayer de faire un mélange de trop de huiles essentielles car les huiles essentielles sont des produits difficiles à mélanger, sauf pour des préparations définies.

La bergamote : de jolis mariages avec les agrumes et le thé
Toutes les préparations possibles avec l’angélique